Sélectionner une page
Rate this post

Tomás Espresate était un homme politique et éditeur hispano-mexicain né à Portbou, ville de Gérone en 1904 (-Mexique, 1994).

Tomás Espresate à Portbou

Espresate a travaillé pendant des années aux postes de douane de Portbou. En 1931, il s’installe dans la ville de Canfranc, municipalité de la vallée de l’Aragon. À Canfranc, il a été secrétaire général du groupe socialiste de Canfranc, dont il était également le fondateur

Lorsque la guerre civile a éclaté, elle a été intégrée au commissariat politique de l’Armée populaire de la République, également connue sous le nom d’Armée républicaine, Armée populaire ou Armée rouge (dénomination utilisée par l’armée rebelle).

Avec la défaite républicaine, Espresate devait quitter l’Espagne et s’exiler. Il s’installe d’abord à Paris en collaborant avec le Service espagnol d’évacuation des réfugiés (SERE), puis peu après s’installe au Mexique, où il est définitivement installé.

Parallèlement, il a maintenu son activité politique en exil, où il s’est consacré à l’industrie de l’édition, en fondant Crédito Editorial, Librería Madero, Editorial Madero et Editorial Era.

Aligné sur le secteur négoréiste du PSOE, il fut expulsé du parti en 1946. Cependant, il revint en 1956 après avoir adhéré à l’Association socialiste espagnole du Mexique cette année-là.

En 1972, il suivit le Parti socialiste ouvrier espagnol (historique) après la scission interne qui eut lieu au XXVe Congrès.

Il est décédé au Mexique en 1994.

Tomás Espresate Pons. (2019, 25 de febrero). Wikipedia, La enciclopedia libre. Fecha de consulta: 19:41, abril 8, 2019 desde https://es.wikipedia.org/w/index.php?title=Tom%C3%A1s_Espresate_Pons&oldid=114199036.

Cet article est également disponible en : Catalan Espagnol