Sélectionner une page
Personnalités de Portbou: Francesc Marsà Gómez

Personnalités de Portbou: Francesc Marsà Gómez

Francesc Marsà Gómez (Province de Gérone, 1924 – Barcelone, 1998) fut un philologue licencié en philosophie et lettres (Section de philologie romane) à l’Université de Barcelone (1949) et docteur en philosophie et lettres à l’Université de Madrid (1957) avec la thèse La villa en la toponymie catalane.

Biographie de Francesc Marsà Gómez

Le 1948 a entrepris sa course enseignant à la Faculté de Philologie de l’Université de Barcelone comme professeur en aidant. Le 1959 a été nommé professeur adjoint du Département de Langue Espagnole et le 1972 est passé à être professeur agrégé de langue espagnole. Le 1975 a obtenu la chaise de Grammaire Générale et Critique Littéraire. Après quarante années de l’enseignement obtint la retraite le 1989.

Comme chercheur, il centra son travail en l’étude de la toponymie, la onomastique et la ethnolinguistique en produisant nombreux travaux au long de sa course.

Va combiner sa tâche enseignant et chercheuse avec des charges de gestion et gouvernement. Il va être Secrétaire de la Faculté de Philosophie et Lettres, Secrétaire Général de l’Université de Barcelone (1974-1978) et membre du Conseil de Recteurs de Madrid. Aussi a été Directeur de l’Institut d’Enseignement Moyen et Professionnel de Calella, Directeur de la Résidence d’Étudiantes Ramón Llull (1953-1961) et Directeur du Collège Majeur de Médecine de la Sainte Croix et Saint Pau (1962-1975)

Le 26 mars 1987 a encaissé en la Royale Académie de Bonnes Lettres de Barcelone comme Académique Numéraire, à la place qu’avait occupé le professeur Guillem Díaz-Plaja et je répondis, avec le discours Vers une ethnolinguistique catalane. Il va être nommé Académique Bibliothécaire et il va appartenir à la Junte de Gouvernement. À sa morte, la place a été occupée pour le professeur Borja de Riquer.

Aussi le 1987, il va être nommé Académique correspondant à Catalogne de la Royale Académie Espagnole.

Il va être partenaire fondateur de la Société Espagnole de Linguistique (1970) et son cinquième président (1986-1990).

Source: Portbou.cat

Media Daniel.marsaTemplate:Fotografía, CC BY 3.0, Link

Portbou, un lieu riche en histoire

Portbou, un lieu riche en histoire

La petite ville espagnole de Portbou c’est un lieu riche en histoire. Les premières mentions datent du dixième siècle avec le monastère de Sant Quirze de Colera, un des ensembles monumentaux médiévaux plus impressionants de Catalogne.

Histoire de Portbou

L’histoire de Portbou a toujours été liée à la pêche. Nous avons une autre reférence avec ça plus tard, au XVIIIè  siècle, quand le monastère de Sant Pere de Besalú a été déclaré maître du droit de pêche, qui sollicite la permission du roi Carlos IV pour peupler la montagne de Portbou.

Train de Portbou

Un autre point connu est le train de Portbou. En 1872, la ligne de chemin de fer a été inauguré avec une station internationale. La nouvelle Gare de Portbou qu’on peut admirer aujourd’hui a été ‘étrenné’ en 1929 à l’occasion de l’Exposition universelle de Barcelone.
Depuis décembre de 2010 fonctionne une connexion avec transbordement à la Gare de Figueras-Vilafant pour faire le trajet Barcelona-Sants – Paris Gare de Lyon. Entre Barcelone-Sants et Figueras-Vilafant le service se fait avec un Alvia-Lien international de RENFE et depuis Figueras-Vilafant jusqu’à Paris Gare de Lyon avec un TGV de la SNCF.

Acheter produits à Portbou

Portbou reste près la frontière avec France. Les visiteurs de France à Espagne, peuvent acquérir de quelques produits à des prix très compétitifs.

Il y a nombreuses boutiques qui fournissent les produits particulièrement cherchés par des personnes traversant la frontière: le alcohol et le tabac. En plus, le cuir et le vêtement sont clairement plus économique qu’à France.
Voulez-vous visiter la Costa Brava? Notre établissement est à Portbou, à trois kilomètres de la frontière avec la France. Tél: 0034 972 125 020. E-mail: vgj@telefonica.net

Photographie: By David Roca from Portbou, Catalunya (L’estació sense electricitat) [CC BY-SA 2.0 ], via Wikimedia Commons

Portbou Florit, Association des Maîtresses de Maison

Portbou Florit, Association des Maîtresses de Maison

L’Association des Maîtresses de Maison a commencé à fonctionner en 1995 pour créer un espace de relation entre les femmes de Portbou que, étant des maîtresses de maison, ils pussent partager et réaliser les activités que les plaisent.

Ainsi donc, l’Association a commencé pour un groupe de femmes que se trouvaient pour coudre, spécifiquement pour faire de la tapisserie, mais qu’aussi organisaient autres activités avec l’intention de créer communauté dedans du village.

L’Association des Maîtresses de Maison est ouverte à tout le monde. Comme chaque mois de mai, elles organisent ‘Portbou Florit’ pour encourager à toute la population, mais surtout femmes. L’objectif est de participer à la dynamique de la ville et décorer tout le village de fleurs.

Du 27 mai au 5 juin 2018 revient Portbou Florit. Parce que soit plus lui, se demande à tout le monde qui veuille participer mette quelque ornement sur les balcons, fenêtres ou façades. Pour faire cette activité, le fleuriste de la ville il est en train d’apporter fleurs.

Chaque année se décore le village de différente façon afin des introduire nouvelles propositions. Avec la participation de l’école de Portbou, les enfants réalisent quelque peinture avec des fleurs ou fleurs de papiers. Normalement se décore le Centre Cívic, la Mairie et les rues du village.

Entre autres les activités que aussi promeut l’Association de Maîtresses de Maison de Portbou, il y a des excursions, dîners-discutée et aussi conférences sur des thèmes que affectent la femme et sur culture générale.

 

Portbou florit 2018

PORTBOU FLORIT 2018

Organise

Association Maîtresses de maison de Portbou

Collaborent

Alicia González ‘Fleurs La Granota’
Centrez de Services ‘Le Balcó’
Mairie de Portbou

 

L’itinéraire entre Portbou et Cerbère: lieux d’intérêt et curiosités

L’itinéraire entre Portbou et Cerbère: lieux d’intérêt et curiosités

La baie de Portbou et les montagnes de l’Albera qui entourent cette commune de l’Alt Empordà facilitent la réalisation d’une multitude d’itinéraires, que ce soit par le train ou par les routes qui reprennent les falaises de la côte de Portbou en Cervera.

 

Les routes entre ces deux communes offrent des vues panoramiques magnifiques sur une section côtière ne très connu ni visité à Catalogne.

 

 

Le train de Portbou à Cerbère

 

La gare de Portbou est la dernière station en Espagne avant d’entrer en France. Le train est arrivé à Portbou en 1878, et actuellement se distingue par la grande verrière de fer et de verre qui couvre les plates-formes, œuvre de l’architecte Joan Torras i Guardiola.

 

La gare d’arrivée, Cerbère, c’est la fin de ligne de quelques trains de la R11 (Barcelone-Portbou-Cervera). Cette ligne a une circulation de 6/7 trains quotidiens pour sens.

 

 

Lieux d’intérêt et curiosités à travers la route de Portbou – Cerbère

 

 

Coll de Belitres

 

Collada est la limite municipale, régionale et nationale pour où passe la route N-260. Sous le Cou de Belitres nous avons le tunnel ferroviaire qui relie Portbou à Cerbère. Dispersés à flanc de colline, nous trouverons de nombreux éléments patrimoniaux intéressants, des bunkers, des monuments commémoratifs, etc.

 

Pour ce cou ils ont passé entre janvier et février 1939 près de 400.000 personnes fuyant les gagnants de la guerre civile.

 

En commémoration du 70e anniversaire de ces événements, un mémorial de l’exil, qui a été formé par des panneaux avec des photographies et des explications de ce triste événement, a été inauguré en 2009.

 

Puig de Cerbère

 

Le Puig de Cerbère est la cime de la montagne qui sépare les communes de Portbou et Cervera, aussi dénommé Puig des Fresses.

 

En cette cime, nous pouvons trouver une maison à moitié détruite, la Maison des Allemands. Quand, en 1942, les nazis occupèrent la France, ils eurent le besoin de contrôler les frontières. C’est à ce moment que la Gestapo (la police secrète de l’État allemand) construit ce bâtiment afin de surveiller la frontière et la ville de Portbou.

 

Carnaval de Portbou 2018

Carnaval de Portbou 2018

Une année plus, il arrive le Carnaval de Portbou avec un week-end de fête, déguisements et musique pour le plaisir des grands et des petits.

 

Programme du Carnaval de Portbou 2018

 

Le Carnaval est une des fêtes les plus jolies du village de Portbou. Cette année, nous avons un programme de carnaval bien férié et animé avec danse et rues!

Pendant tout le samedi 17 de février, dans la salle Congesta le premier jour des activités sera concentré:

  • Aux 11:30 h. il commence l’animation de fêtes avec le Jajejijoju.
  • Aux 16:00 h. danse d’après-midi avec des jeux pour les enfants et goûter.

Aux 22 h. Rua de Nuit et tout suivi Discomòbil Gres-K Planet. Bien attentifs, parce que la sortie de la rua sera dans la Mairie, depuis où aussi un piscolabis sera offerte à la Salle Walter pour les déguisés! ☺

Et finalement, il arrive le grand jour! Dimanche 18 de février avec la Grande Rua pour les rues du village!

 

La Grande Rua

 

La Grande Rua commence à midi avec la sortie de Port de Portbou. Pour beaucoup est habituel porter les déguisements plus originaux et amusées année après année. Nous sommes sûrs que l’unique que ai trouverez à manquer sera plus temps pour danser plus!

Après la rua, vous êtes tous invités à un bon vermut et, l’après-midi, vous pourrez continuer avec un spectacle pour les enfants!

Nous vous attendons les 17 et 18 février à Portbou! Prenez vos déguisements et célébrez un grand week-end de Carnaval à Portbou!

 

Le patrimoine architectural à Portbou de la fin du XIXe siècle

Le patrimoine architectural à Portbou de la fin du XIXe siècle

À des fins du S. XIXème, Portbou a été une des principales populations douanières à Europe avec près de 2.500 habitants. Parmi d’autres facteurs, le chemin de fer a été un des grands moteurs de croissance de la population grâce au développement commercial de l’époque.

Cette croissance soutenue des nouvelles sociétés capitalistes en développement, il va refléter à Portbou nouvelles formes architecturales de grande originalité.

Entre 1878 et 1900, le patrimoine architectural de Portbou a reçu grands contributions des architectes comment Joan Martorell, Salvador  Artigas,  Manuel  Almeda,  Alfons  Roule,  Enric  Catà,  Càndid  Julbé,  Joaquim  Roig,  Claudi  Diaz, Pelayo Martínez, Ricard Giralt Casadessús, Leopold Gil ou Antoni Papell.

 

La Maison Grande

La première construction excellée du moment a été la Maison Grande, située au côté de la voie ferroviaire. Il va être conçue comme un grand  bloc  de logis pour les travailleurs du chemin de fer au style des constructions des colonies industrielles de l’époque.

 

Les maisons de la bourgeoisie catalane

À l’autre bout urbain, s’ont bâti modèles de tour bourgeois, comme sont les maisons Herrero et Barneda de Gorgot, deux résidences somptueuses de la bourgeoisie catalane du moment données donné d’externaliser son pouvoir économique.

Ainsi donc, à des principes de siècle XXème le noyau urbain s’a consolidé à partir du Plano Général de Portbou, approuvé en 1888. Portbou a suivi en éprouvant nouveaux procès de croissance urbain et démographique jusque la décade de 1930.

 

Bâtiments excellés de l’époque

Bref, le bâtiments excellés de cette époque d’expansion et croissance sont:

  • Maison Grande (1875)
  • Marie Quarter des carabiners (1878)
  • Église de Sainte Maria (1878-1881)
  • Marie Bosch (1878)
  • Can Planàs (1880)
  • Marie Seul (1885)
  • Marie Barneda de Gorgot (1885/1887)
  • Hôtel Portbou (1885)

 

Source: Empordà Patrimoni

Pic: « 200_0074 » (CC BY 2.0) by narujen